La gestion de la paie est souvent synonyme de tâche complexe pour une entreprise. Elle nécessite des mises à jour constantes, tant pour le juridique que pour le social. Afin d’éviter toute erreur de traitement, les sociétés peuvent s’équiper d’un logiciel de gestion de paie. Cet article détaille les principaux points que doit prendre en charge ce type de logiciel.

 

Un logiciel pour le traitement de paie

Un logiciel de gestion de paie efficace doit pouvoir gérer la totalité des fiches de paie de la société. Cette démarche est complexe de par la diversité des statuts et des salaires au sein d’une même entreprise qui doivent être pris en compte par le logiciel.

S’équiper d’un logiciel de gestion de paie permet également d’éviter toute erreur au cours du traitement de la paie. En créant des fiches informatisées pour chaque salarié de l’entreprise, le logiciel facilite la mise à jour des données salariales (changement de poste, évolution de salaire…) et rend possible une édition automatique des fiches de paie.

 

Une gestion automatique des obligations sociales et juridiques

La mise en place d’un logiciel de gestion de la paie permet une gestion plus aisée des déclarations obligatoires (déclarations URSSAF par exemple). Avec ce type de logiciel, il est également possible de procéder à la télétransmission automatique de certains documents (DUCS, Dads-U, etc.).

 

Une gestion efficace des arrêts de travail

Le logiciel de gestion de paie rend plus efficace la gestion des arrêts de travail des différents salariés d’une entreprise. Il prend ainsi en charge le calcul des Indemnités Journalières de Sécurité Sociale (IJSS) afin d’éviter toute erreur de traitement.

 

Limiter le risque d’erreurs de saisie avec un logiciel de paie

Un logiciel de gestion de la paie permet notamment d’automatiser les différentes obligations liées au traitement des ressources humaines. De plus, l’important risque opérationnel dû au travail de saisie est évité : le service paie de l’entreprise a davantage en charge un travail de suivi.