La téléprocédure fiscale permet aux entreprises de déclarer et de payer leurs impôts directement en ligne. Deux modes de télédéclarations existent, à savoir l’EFI et l’EDI, sachant que l’EDI s’avère être particulièrement pratique pour les professionnels. Zoom sur la télé-déclaration fiscale pour les entreprises et sur les possibilités offertes aux professionnel.

Les deux modes de téléprocédures

Une entreprise a maintenant la possibilité de choisir son mode de téléprocédure afin de déclarer et de payer ses impôts.
L’EFI est la téléprocédure en ligne, sur Internet : via son espace abonné, le professionnel effectue gratuitement ses déclarations (TVA, impôt sur les sociétés, CVAE, CFE, etc…) et paie ses impôts directement via l’interface créée en quelques clics sur le site Internet www.impots.gouv.fr.
L’EDI est la téléprocédure par échange de fichiers et se fait directement via le logiciel comptable de l’entreprise : le comptable transmet à l’administration fiscale les déclarations et réalise en ligne le paiement des impôts de l’entreprise concernée.
Ces deux solutions s’avèrent pratiques et faciles à mettre en place pour un professionnel.

L’EDI

L’EDI signifie Echange de Données Informatisées et permet à une entreprise de passer par son logiciel de comptabilité pour déclarer et payer ses impôts. Si le professionnel doit être équipé d’un module spécifique de télédéclaration comptable, cette manœuvre est simple et s’avère plus facile à gérer pour les entreprises qui font généralement appel à leur comptable ou à un prestataire agréé afin de procéder à leur télédéclaration fiscale. La procédure EDI permet de transmettre :
– les déclarations et les paiements de TVA grâce au mode EDI-TVA
– les déclarations de résultats et 1330-CVAE grâce au mode EDI-TDFC
– les paiements de CVAE, d’impôts sur les sociétés et de taxe sur les salaires grâce au mode EDI-PAIEMENT
Ces différents modes permettent de catégoriser et d’affiner la gestion de la télédéclaration pour une entreprise.

Il existe donc deux modes de téléprocédures pour une entreprise, à savoir l’EFI ou l’EDI. Si l’EFI est gratuit et rapide à mettre en place, il s’avère moins pratique sur le long terme. L’EDI permet une télédéclaration fiscale directe, via le logiciel de gestion du professionnel.